SexToys

Mercredi 24 juin 3 24 /06 /Juin 17:49



Le ballstretching consiste à allonger, de façon temporaire ou éventuellement permanente, le scrotum, partie anatomique formant un sac de peau, situé entre le pénis et l'anus. Cette pratique, également appelée étirement des testicules, peut avoir pour finalité l'obtention d'une sensation très agréable ou bien une modification corporelle.


La sensation procurée par l'étirement est absolument unique.
Au plaisir procuré par l'étirement, s'ajoute, pour la plupart des ballstretchers, la perception de pesanteur.
Les ballstretchers peuvent être en cuir, en latex ou en acier.


En cuir :
  • Les modèles ne fournissent que l'étirement, on peut leur adjoindre des poids suspendus pour plus de sensations (ballstretchers parachutes). Ces étireurs sont faciles à poser. Ils peuvent exercer une forte pression.
  • Les modèles parachute sont faciles à mettre en place, ils se ferment par des boutons pressions. L'adaptation à la taille des testicules est réglable. Un anneau fixé à des courtes chaînes permet d'accrocher des poids. L'aspect esthétique est indéniable. De nombreux modèles existent : cuir plus ou moins souple, piquants à l'intérieur ...
   
  • Il existe le ballstretcher lourd, lui aussi en cuir, il contient des petites billes métalliques, ce qui lui donne un poids de 450 g à plus de 600 g suivant les modèles. Sa hauteur est en moyenne de 4 cm et son diamètre intérieur d'environ 35 mm. Sa fermeture s'effectue aussi au moyen de boutons pressions. Très facile à mettre, il donne une très bonne sensation de pesanteur et donne l'impression que les testicules ont pris du volume.
Nota :  il faut noter que le cuir peut être quelquefois remplacer par du latex.


En acier :

  • Pour ceux qui aiment le contact de l'acier, ce type de jouet est incomparable.
  • En moyenne, le poids va de de 150g à plus de 600g, mais certains modèles peuvent peser plus de 1kg.
  • La hauteur est proportionnelle au poids. Ainsi, le modèle de 120g mesure environ 1,2 cm tandis que les plus pesants peuvent mesurer jusqu'à 10 cm. Le diamètre intérieur est généralement compris entre 32 et 40mm.
  • Un ballstretcher en acier est constitué de 2 parties s'emboitant l'une dans l'autre. Pour mettre en place l'appareil, il faut tirer sur les testicules de façon à dégager le scrotum, puis placer en regard les 2 parties, et les fixer en les vissant.
 
  • Les vis qui tiennent les deux morceaux du ballstretcher sont de type "BTR" ou "six pans creux"  et se manipulent via une petite clé hexagonale (clé allen) (standard EU ou US).
  • Certains modèles se ferment par une vis nécessitant une clé spéciale; celle-ci peut alors être confiée à la maîtresse ou ou maître du donjon (séances bdsm).
   
  • Il existe aussi des modèles fermés à l'extrémité inférieure qui offrent des poids plus importants. Certains autres sont munis d'anneaux permettant de suspendre des poids supllémentaires.

Recommandations :
  • N'utiliser que du matériel destiné à cet usage. Le choix d'objets détournés de leur usage pour pratiquer l'étirement, peut présenter des dangers : risque d'éraflures, dimensions inadaptées, serrage trop important, torsion ...
  • Il est très fortement recommandé de n'utiliser que des articles provenant de fabriquants spécialisés.
  • Commencer progressivement.
  • Pour débuter avec les ballstretchers en acier, je vous recommande de commencer par un petit modèle, pour prendre la mesure de la sensation obtenue, de façon à bien vous habituer à sa mise en place et à son port.

Remarque :
Curieusement, l'expérience montre que beaucoup de femmes aiment voir des testicules pendantes. Je l'ai moi-même vérifié auprès de mes conquêtes et amies...


 
 


Par Belinda - Publié dans : SexToys
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires
Dimanche 3 mai 7 03 /05 /Mai 10:55
Je vais aujourd'hui vous parler du cockring, un accessoire très jouissif et très sexy.

Cockring (de l'anglais "anneau de queue")

Tara Emory et ses cockrings - Glamour et sexe

Anneau en métal ou en caoutchouc ou en cuir, généralement à pressions, à placer à la base du sexe de l'homme avant érection, en vue de renforcer et de prolonger cette dernière pour accroître le plaisir au moment de l'orgasme, le cockring est avant tout un stimulant visuel considéré comme jouet sexuel particulièrement prisé dans la communauté gay et trans.

Précautions d'emploi :
Le cockring peut dans quelques cas, s'il est mal utilisé, provoquer l'éclatement de petites veines ce qui induit un hématome qui peut mettre plus d'une semaine a se résorber. Il peut aussi générer des hématomes internes, avec possibilité d'uriner un peu de sang, dans ces cas, voyez votre médecin.
Le port prolongé du cockring et la compression continue peut aussi déclencher des inflammations locales ("gonflements") du pénis.
Alors comme pour tout, sachez en profiter, mais sans d'excès ! Il faut donc privilégier ceux que l'on peut ouvrir (et donc retirer après éjaculation) aux anneaux fermés qui ne peuvent se retirer qu'après un retour long à l'état flaccide de la verge.
Du fait de la pression occasionnée sur le pourtour de la verge, l'éjaculation pourra en revanche être moins propulsée que d'habitude.
Eviter les cock-rings en laiton, en cuivre, en nickel (anneau de rideau) qui provoquent rapidement des irritations de la peau.


Désinfection du matériel :
Pour ce qui est des cockring en métal : désinfecter en les lavant avant chaque utilisation au savon et à l'eau claire ou les nettoyer avec du soluté Dakin ou encore de l'alcool à 70 %.
Pour les cockring en caoutchouc et en cuir : s'ils ont été en contact avec du sang ou du sperme, traiter avec un désinfectant. Malheureusement les fabricants n'indiquent presque jamais quels sont les produits aseptisants que les articles supportent le mieux.

Comment utiliser un cockring ?

En enserrant la base du pénis, le cockring retient une partie de la circulation sanguine dans le pénis, l'effet de durcissement est immédiat et la chute de l'érection moins rapide après l'éjaculation. Vous choisirez le vôtre en fonction de la taille de votre sexe : son diamètre doit être juste un peu moins large que celui de votre pénis en érection. Plus grand, il flottera et ne vous sera d'aucune utilité, plus petit vous risquez de sentir la sensation désagréable d'un pénis trop comprimé.

  • Les cockrings en acier sont à choisir à la bonne taille car leur diamètre ne varie pas. Très efficaces, vous pouvez les placer au réfrigérateur ou les réchauffer légérement avant pour augmenter les sensations.
   
  • Les cockrings en latex ou en jelly sont très doux et agréables à porter. La matière jelly étant extensible, le diamètre n'est pas très important.
  • Les cockrings en cuir avec ou sans rivet, sont souvent réglables. Ce sont des objets qui mettrons avantageusement en valeur votre pénis tout en renforçant votre erection.
 
  • Les cockrings stimulateurs en jelly avec des picots, vibrants, ils en existent de toutes formes et de toutes matières.
   

Vous pouvez enfiler un ou plusieurs anneaux sur votre verge pour renforcer l'effet et stimuler votre partenaire.

Vous pouvez aussi choisir un cockring triple ou cockring cage qui donne encore plus de sensations, mais beaucoup plus difficile à mettre en place.
   


Ce triple cockring a pour but de maintenir votre pénis et vos testicules. Il se positionne de la manière suivante : un anneau se place à la base du pénis derrière les testicules, 1 sur le pénis devant les testicules et le 3ème entre les testicules et le penis.


Utiliser les pour enserrez vos testicules, en passant d'abord un testicule, puis le second et en dernier le pénis encore flasque, mais attention, dès l'erection, impossible à retirer !



Mon expérience personnelle :
J'adore porté un cockring, j'ai surtout une préférence pour les métalliques, en acier inox que je trouve plus élégants et plus efficaces si l'on choisi le bon diamètre.

J'aime également le cockring triple, toujours en acier, bien qu'il soit plus difficile à porter sous un pantalon, une petite culotte serrées ou un string, la verge et les couilles étant projetées vers l'avant et dons très proéminentes. il est à réservé avec des culottes ou shorty amples ou bien sous une jupe ou un pantalon sans culotte.

Mon "clito" paré d'un cockring en acier inox

Pour ce qui est de la durée, j'en porte depuis des années, régulièrement, quelques fois plusieurs semaines de suite, je n'ai jamais eu aucun problème ou autre désagréments. Il faut dire que maintenant je suis habituée. Au début, je le portais moins longtemps, je le retirais dès que je ressentais une gêne ou un manque de confort.
Je me douche avec et je le nettoie chaque jour. Un peu de lait corporel parfumé favorise sa mise en place et son maintien sans procurer d'échauffement en favorisant la glisse sur la peau à la base de votre verge.

J'aime empiler plusieurs cockrings...hum...

Pour le cockring triple, très jouissif, qui procure d'énormes sensations, je vous avoue qu'il m'est toujours difficile de le mettre et de le retirer. Il faut prendre son temps et que votre membre soit bien au repos. Son port, sans culotte, sous une jupe très courte me donne un petit côté très salope et perverse que mes partenaires adorent.

Mon gros clito est plus raide et plus gros lors de mon érection, mes soumis ou soumises s'empressent de se régaler avec, pour mon plus grand plaisir et pour le leur.


Dans mes prochains articles je vous parlerais du "ballstretcher" et du "ballstretching" encore plus hard...

Par Belinda - Publié dans : SexToys
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires

Syndication

  • Flux RSS des articles

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés