Samedi 11 octobre 6 11 /10 /Oct 10:14
En regardant les statistiques de ce blog, je me suis aperçu que les mots clés qui reviennent souvent sont : ondinisme, pipi, culotte mouillée, uro, douche dorée...



C'est donc que ce sujet intéresse mes visiteurs !

Pour vous satisfaire et rester à votre écoute, voici un petit article sur ces pratiques (trouvé par hasard sur la toile, sur un site canadien - Auteur : inconnu), suivi de quelques images.



On confond souvent uro et ondinisme. On peut d’ailleurs pratiquer les deux !
En gros, dans les 2 il s’agit bien de jouer avec l’urine !
Mais l’uro s’intéresse à l’urine elle-même, alors que l’ondinisme s’intéresse davantage à son résultat (le mouillé). Il peut effectivement il y avoir une sorte de plaisir trouble à se pisser dans sa culotte, et de rester de longs moments avec la culotte mouillée.

Voici mon scénario pipi-culotte préféré. A vous de l’adapter en fonction de votre personnalité…(et de votre morphologie)
 
Un petit jeu pipi culotte : Le mouillage progressif
La description est au féminin, mais on verra que l’on peut adapter Pour l’habillement, en haut vous faites ce que vous voulez, mais en bas vous ne gardez que la petite culotte. (Pourquoi? Parce que ça va finir par dégouliner !). Evitez malgré tout les tissus qui n’absorbent rien du tout..
 
Attendez d’avoir envie de pipi et retenez-vous le plus longtemps possible (on peut accélérer la venue de l’envie de pipi (voir cette rubrique).
 
Vous pouvez par exemple vous fixer une échéance horaire (tenir jusqu'à telle heure...)
 
A l’heure fixée, n’allez pas aux toilettes, restez ou vous êtes, et lâchez quelques gouttes dans votre culotte puis retenez-vous..
 
Vous devriez avoir une belle tache de la grosseur d’une orange sur votre culotte, et sentir cette merveilleuse sensation de mouillée, passez éventuellement vos doigts sur le mouillé (certaines iront alors encore plus loin…)
 
Retenez-vous un laps de temps (assez court, de 3 à 5 minutes), puis recommencez
 
La tache va s’agrandir, la sensation de mouillé va s’accentuer, il est possible qu’à ce stade le tissu ne puisse déjà plus absorber et que cela dégouline un peu sur les cuisses.
 
Si ce n’est pas le cas, étalez un peu avec les mains, et sinon recommencez !
 
A ce stade le devant est bien mouillé, mais il faut aussi mouiller complètement l’arrière. .
 
Mettez-vous debout (dans la salle de bain, où dans un endroit carrelé, parce que ça va dégouliner sur le sol.).  Baissez votre culotte à mi-cuisses. Tirez sur la culotte de telle façon que l’arrière vienne sur la trajectoire de votre pipi. Pissez et mouillez bien la partie arrière- haute de la culotte. Retenez-vous encore une fois et remontez la culotte. Vous allez encore une fois ressentir cet intense plaisir du mouillé.
 
Dernier acte : Après le denier laps de temps, cette fois ci vous n’en pouvez plus. Asseyez- vous sur la toilette (sans retirer la culotte) et pissez.. Vous allez êtes tenté de la faire en une seule fois vu l’envie, mais si vous pouvez le faire par saccades, le plaisir n’en sera que plus intense.
 
Attendez quelques instant et levez-vous ça va dégouliner un peu sur vos cuisses, mais ça
participe au plaisir.
 
(Une variante consiste à finir debout par exemple dans la salle d’eau !)
 
Après vous devriez être excitée, et suivant vos goûts passer à d’autres choses…
 
Malgré tout et avant je vous conseille ce petit truc, essorez éventuellement votre culotte afin que le pipi ne dégouline pas trop et baladez-vous dans l’appartement avec. Donnez-vous un laps de temps (disons ¼ d’heure avant de passer à autre chose, vous ne le regrettez pas !
 
Rien ne vous empêche d’ailleurs après vous êtres soulagée, et après avoir joui de rester avec votre culotte mouillée. Ah ! Passer l’aspirateur en petite culotte mouillée !
 
Pour les hommes, c’est exactement la même chose, il est évident que l’usage du slip sera préférable à celle de caleçon. Mais le comble de la perversité sera de faire cela dans une culotte de femme. 
 
La pratique décrite est solitaire, mais rien n’empêche de faire cela avec quelqu’un qui partage votre passion ou à qui vous voulez la faire découvrir. On peu aussi le faire dans le cadre d’une relation SM, dans ce cas ce sera celui qui domine qui définira les phases et les laps de temps.
Une variante classique dans le cadre de ce genre de relation est de placer la petite culotte mouillée sur la tête du soumis. (mais pour lui, ce ne sera pas une punition...)
 
Une autre variante est dans le cadre d’un couple h/f ou h/h que l’homme pisse dans la culotte
de l’autre (mais bon, bof !)
 
Les aspersions :
Dans ces jeux le plaisir est provoqué non pas tant par la sensation de mouillé que par la sensation de se faire arroser par ce liquide chaud et parfumé !
 
On peut bien sûr arroser n’importe quelle partie du corps, les sensations les plus fortes se faisant sur les parties sexuelles, les seins, l’intérieur des cuisses, les fesses, le régions les plus érogènes en somme !
 
Il n’est pas nécessaire d’épiloguer, sauf un mot sur les aspersions solitaires, il n’y pas 36 solutions, car même si c’est moins difficile chez l’homme, il faudra bien faire un peu l’acrobate, mais dans une baignoire, c’est assez tordant (c’est le cas de le dire…) 
 
La dégustation

Le goût du pipi :
Difficile à définir parce que ça ne ressemble à rien. On parle souvent de bière chaude (légère, genre bière sans alcool ou Corona) légèrement salé, c’est encore la meilleure comparaison, avec cet espèce d’arrière goût que l’on trouve dans les rognons de veau. Ce goût est loin d'être désagréable et n’a rien de dégoûtant ou de  répugnant. S’il y a dégoût, il ne peut être que psychologique. De toute façon c’est un goût que l’on apprécie d’autant plus avec l’habitude. 
 
Les aliments qui améliorent le goût du pipi : champagne, pommes vertes, poires, cidre, tous les fruits rouges mais surtout le thé au jasmin (spécialité des geishas)
 
Les aliments qui rendent le goût du pipi abominable : asperges, artichauts, poireaux, oignons, endives, mais en fait ce sont surtout les asperges qui donne un goût abominable à l'urine, le reste peut passer ! (les grecs anciens le notaient déjà…)
 
Les aliments qui dénaturent le goût du pipi : l’eau minérale en grande quantité : Après avoir bu 3 litres d’eau , vous ne pissez pratiquement que de l’eau. Peut convenir à certains débutants.
 
Les aliments farceurs : la betterave rouge  (colore l’urine en rouge !) le curaçao bleu (colore l’urine en bleu)...et si on mélange les deux vous pissez de l'encre violette !
 
Précautions :

L’’urine fraîche est parfaitement stérile, mais elle fermente assez vite, il faut le savoir ! 
 
L’urine contient un acide léger (l’acide urique). L’estomac supporte en principe, mais s i vous êtes fragile de ce coté là ou si vous êtes vraiment très accro je vous conseillerais de ne pas en absorber l’estomac vide (manger un bout de pain avant ou quelques biscuits)
 
Goûter mais comment : 
La meilleure façon de goûter se fait dans le cadre d'une relation à deux ou l'excitation est à son comble, il est évident que ça aide considérablement. Mais peut-être avez vous envie de goûter seul(e).
 
Il n'y a pas 40 solutions pour goûter, il  faut goûter (tiens donc !)
 
Première méthode : en urinant, s'en mettre un peu sur un doigt, et sucer (c'est tout bête, non !)
Deuxième méthode (encore plus soft) : s'en mettre un peu sur un doigt, se caresser les lèvres et se les lécher.
 
Dans les deux cas vous allez probablement remarquer que ça n'a pas beaucoup de goût… mais une fois le premier pas franchi vous pourrez en prendre un peu plus !
 
Ecrit comme ça, ça paraît si facile... mais dans la réalité vous vous dégonflerez peut-être le premier jour, et même peut-être aussi le deuxième, cela n'a rien d'anormal, il faudra insister c'est tout...
 
Les cocktails :
Il ne faut pas se leurrer, c’est un gros pas à franchir et vous ne ferez pas cela le premier jour.
 
Pourtant boire de l’urine fraîchement tirée dans un verre en cristal…hum… (il faut quand même être dans un bon état d’excitation érotique, à mon sens !)
 
Mais avant vous pouvez essayer quelques mélanges :
 
Le plus connu est le mélange champagne-pipi, mais on peu aussi essayer le whisky-coca-pipi, ou y ajouter quelques gouttes de sperme, tout cela n’est que question d’imagination !
 
Les questions :
 
Accélérer l’envie de pipi :
Méthode du robinet : chez certaines personnes le simple fait d’entendre l’eau couler provoque un réflexe urinaire.
 
Boire de l’eau : nous ne sommes plus habitués à boire énormément d’un coup, or si on veut un résultat rapide il faut bien trois verres. Par ailleurs l’eau va banaliser l’urine au niveau de la couleur et du goût. Autant le savoir si on veut se livrer après à d’autres jeux…
 
Méthode diurétique : buvez un café (ou un thé, ou une infusion) et tout de suite après une bonne bière bien fraîche. C’est la meilleure méthode !
 
Le pipi et le caca :
Question rabâchée ! Certains ne veulent pas être entraînés dans les jeux uro, car ils redoutent que la progression dans cette pratique les conduisent vers la scato !  
 
Pas simple de répondre : C’est une question d’éducation chez l’enfant : chez certaines personnes la confusion est totale : « tout cela est répugnant », chez d’autre il y a une nette séparation entre les deux activités.
 
Or la scato et l’uro ne procèdent pas forcément des mêmes motivations, examinons-les :
  • Avoir la culotte mouillée (l’ondinisme) : pipi uniquement
  • Vouloir faire sur soi : pipi et/ou caca
  • Vouloir faire des choses dégoûtantes : caca, mais aussi pipi si la personne les classe dans la même catégorie, à contrario certains scatophile ne font jamais d’uro…
  • Vouloir jouer avec le pipi  pour lui-même (urolagnie) : pipi
Dans 9 cas sur 10 (c’est une statistique en l’air évidemment) celui qui va vous entraîner dans les jeux uro n’aura aucune intention de faire de la scato… mais il vaut mieux mettre le choses au clair avant de se lancer. Car si une expérience uro non souhaitée est rarement traumatisante, il en est pas de même d’une expérience scato non désiré ! 
 
De toute façon, condamner quelque chose parce que ce serait le premier pas vers autre chose n’est rien d’autre qu’un procès d’intention (certains ne save nt faire que ça !) où une généralisation abusive.. J’ai lu dans un bouquin de sexologie que l’anulingus (le léchage de l’anus) serait le premier pas vers la scato ! Bien sûr, pour certains, ce sera le cas... mais dans quelles proportions ? Quand on connaît la popularité de cette pratique, on se dit qu'il y en a qui passent leur temps à dire n’importe quoi ! 
 
Cela dit la scato existe, un certain nombre de pratiquant de l'uro (peut être 10 % allez savoir ?) s'y adonnent ! Et c'est leur droit le plus absolu...Mais c'est aussi le mien de ne pas m'y intéresser !

NB : La pratique « pipi anus » consistant à uriner dans l’anus ouvert du partenaire, qui ensuite relâchera tout doit être assimilé à la scato (on ne s’étale pas…) 
 
Uro et risques pour la santé :
L'urine est composée d'eau et des produits de combustion des matières azotées (urée, acide
urique et ammoniaque). Aucune maladie transmissible sexuellement (MTS ou MST) ne peut être communiquée si l'urine d'une autre personne est absorbée. Aucune autre maladie ne peut être transmise par l'urine du donneur à l'organisme du receveur: l'urine n'est pas un milieu propice au développement de virus et de bactéries. Il faut malgré tout faire attention à un chose : chez l'homme le sperme et l'urine empreintent le même canal, l'urètre. Il est donc fortement déconseillé d'absorber de l'urine d'un homme qui vient d'éjaculer.
 
Cela résume tout ce que j'ai pu trouver sur le Web et il semblerait que les avis soit unanimes !
Cependant pour être tout à fait objective j'ai lu (un seul) article ou l'auteur affirmais que le virus de l'hépatite B pourrait être le seul micro -organisme à pouvoir survivre dans l'urine !

Où pratiquer l’uro ?

Oui parce que certains on tellement d’imagination qu’il nous di sent « Oui ! Mais ça va salir les draps ! »
  • par terre
  • dans la salle de bain
  • dans la nature
Mais on peut aussi le faire au lit, il suffit de s’accroupir sur le partenaire, chatte contre bouche et de contrôler son jet ! Si c'est l'homme qui fai t pipi c'est déjà plus pratique..
 
Terminologie :
L'urologie est un terme impropre (au départ, il désigne une spécialité médicale), mais il est passé dans le langage. Les puristes parleront d'urolagnie (qui est en fait le terme exact). on parle parfois d'urophilie, et parfois d'urophagie (s'il y a absorption). Ne nous prenons pas la tête et parlons simplement d'Uro. Ce ne sont pas aux académiciens gâteux de nous dire comment se nomment nos pratiques préférées !
 
Les allemands appellent cela la douche dorée que les anglo saxons traduisent par « golden showers ». 
Les américains (qui ne sont pas tous si pudibonds que cela ) appelle cela the watersport
 
Autrement dit "We make watersport after a blow job" ne se traduit pas par "on a fait du sport nautique après un travail qui nous a fait souffler" mais on s'est pissé dessus après la pipe
 
Diverses :
Pisser en bandant… : C’est parait -il impossible : objection masculine rabâchée (les pauvres choux !). Il suffit simplement de pousser, dés que l’érection se relâche, la miction devient possible
 
Le blocage psychologique de niveau 2 : Vous avez des gens qui ne pourront jamais pisser devant quelqu’un (et à fortiori sur quelqu’un) alors qu’ils souhaiteraient le faire. Il n’y a pas 36 solutions, c’est au partenaire de faire preuve de patience. Il faut que le pisseur potentiel boive un maximum, ça finira bien par venir. Le déblocage est en principe définitif mais peut revenir avec un autre partenaire.

Pourquoi se laver les mains après avoir uriné ? : Habitude urbaine débile, l’eau du robinet étant moins stérile que l’urine. Par contre si vous êtes un fan d’hygiène, c’est avant qu’il faut se les laver afin de ne pas mettre vos parties génitales en contact avec des sales bêtes rencontrées dans les lieux publics…

Anectodes et Informations
2 millions de japonais boivent chaque matin leur urine. Cette pratique guérirait (entre autre)
de graves problèmes de thyroïde (?) 
 
L'urine est en effet stérile ! Jusqu'au 19e siècle l'urine était d'ailleurs utilisée en bain de bouche pour prévenir les caries... Certains animaux urinent sur leur plaie (ça sert de sérum physiologique...)
 
J'ai appris qu'aux états Unis on organisait des "pee
-tours" ou de superbes filles pissent en (et dans) le public, notamment la très belle et très excitante Adara Michaels (visage et poitrine de rêve !!)




Moi même, à certaines périodes, je peux être une fervente adepte de ces jeux mouillés,cela peut-être tellement agréable d'être une salope latexée dégoulinante à souhait, administrant à ces partenaires son nectar dorée et buvant ou jouant avec le leur.
Quelques images pour renforcer votre fantasme ou réveiller votre plaisir.

 
   


Vous trouverez ci-dessous un lien vers mon précédent article :
Je prépare une nouvelle galerie de photos sur ce thème, patientez un peu je la mettrais prochainement en ligne...
Par Belinda - Publié dans : Uro-Peeing
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil

Syndication

  • Flux RSS des articles

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés